Recherche

Accueil du site / A la une... / Comme une bouteille à la mer

Comme une bouteille à la mer … Au Fret, le 7 août Hiroshima Nagasaki

Du 5 août au 8 septembre 2012, la caravane des « Indignés du Nucléaire » a traversé la France d’Ouest en Est.

Quelques vélos ornés d’hortensias (pour rappeler la lutte des Japonais contre le nucléaire), faire le lien avec ceux qui luttent, travaillent et souffrent du nucléaire, demander l’arrêt de la centrale de Fessenheim avant le 31 décembre 2012, parler du problème des travailleurs du nucléaire et rappeler les résistances victorieuses à la déraison nucléaire (Plogoff, Erdeven, Pellerin …) et bien sûr pour moi, militante de Sortir du Nucléaire Cornouaille, affirmer haut et fort que la sortie du nucléaire est possible et exigée avant une nouvelle catastrophe et avant la fin du quinquennat de M. Hollande.

J’ai accompagné la caravane pendant 7 jours (environ 250 km) : Plogoff, l’Ile longue, Brennilis, les anciennes mines d’uranium, Erdeven –liens symboliques entre des luttes victorieuses (Plogoff, Erdeven), le lourd dossier de l’armement nucléaire que la France persiste à développer, l’interminable pollution du site de la centrale de Brennilis, les contaminations des chemins, parcelles, sources dans la région de Meslan etc…

J’ai traversé une Bretagne de vacanciers, affairés à se distraire, pressés et peu accessibles à l’information même si la présence des drapeaux et de petits groupes de soutien aux étapes pouvaient un instant les distraire.

Cela renforce l’idée qu’il est urgent et nécessaire d’organiser une information sur les problèmes posés par le nucléaire en France ou au Japon afin que la sortie du nucléaire comme le formule Maurice Lemaître, maire de Plogoff) dans sa lettre qu’il nous avait confiée, à sa collègue de Fessenheim : « … alors que dans son immense orgueil, l’homme moderne ne peut concevoir de laisser inemployé quelque fruit que ce soit de sa science ou de son ingéniosité, fut-il suicidaire et dont le plus bel exemple de technique inutile dont on se sert aveuglément malgré les risques qu’elle fait courir à tous est celui de l’énergie atomique… ».

Un parcours jalonné d’accueils chaleureux à Plogoff, Plouhinec, St Anne de la Palud, Le Fret, Argol, Brennilis, Carhaix, Meslan, Erdeven et plus loin pour ceux qui ont poursuivi la route jusqu’à Fessnheim et Wylh en Allemagne. Madame le Maire de Fessenheim, comme l’Amiral de l’Ile Longue ou le Directeur de Brennilis ont tous jugé inutile de nous recevoir.

Les positions du gouvernement avant et après la « Caravane des Indignés du Nucléaires », scandaleuses par les déclarations de M. Montebourg, du Président et du 1er Ministre (conférence sur l’environnement) ne peuvent que nous inciter à redoubler d’initiatives pour obtenir la sortie du nucléaire avant une nouvelle catastrophe.

Lettre du Maire de Plogoff : http://stopfessen.celeonet.fr/images/stories/Manifestations/Plogoff/maire-plogoff-2012%5B1%5D.pdf