Recherche

Accueil du site / A la une... / Maryvonne Connan s’est éteinte dimanche 15 juin

Elle venait de fêter ses 90 ans. Engagée dans le combat antinucléaire depuis plus d’un demi-siècle, elle avait participé bien sûr à celui victorieux de Plogoff . Elle était une adhérente assidue des réunions mensuelles de Sortir du nucléaire Cornouaille, grâce à Olivier Jégou qui venait la chercher à sa maison de Pont-L’abbé.

Pour l’association Sortir du Nucléaire Cornouaille, voici le texte que Marie Nicolas a lu lors de la cérémonie des obsèques de Maryvonne au funérarium de Quimper

à sa famille et ses ami(e)s réunis aujourd’hui :

C’est réunis lundi soir, l’émotion forte dans nos cœurs et dans nos esprits, que nous avons évoqué Maryvonne.

Pour Maryvonne ce n’était ni trop loin, ni trop tard, ni trop fatigant, ni trop compliqué pour s’engager et inciter les autres à le faire pour l’avenir de l’humanité. C’était écrit dans le livret du Planning familial (auquel Maryvonne tenait tant) : « le nucléaire constitue une menace à la fois pour nous-mêmes et les générations à venir, aucun choix antérieur des sociétés humaines n’a engagé à ce point l’avenir de toute l’humanité sur une aussi longue période ». Maryvonne a su faire converger les luttes et enrichir les mouvements, associations, groupes dans lesquels elle était engagée : éducation, féminisme, écologie, droits humains et bien d’autres. Elle y apportait sagesse, gaité, générosité, humour, détermination.

Ces dernières années, avec l’âge puis avec sa maladie, ses forces ont baissé mais jamais son engagement et la profondeur de son amitié.

Avec elle nous avons appris et partagé et nous ne pouvons que réaffirmer que nous continuerons à perpétuer cet engagement.

Maryvonne Connan et Marie Nicolas ont rédigé la BT2 (Bibliothèque de Travail Ecole Freinet à l’usage des Lycées) "Nucléaire Tabou ?" dont la première édition est sortie en 1995. Elle fut rééditée 3 fois soit au total 24000 exemplaires.

Avec son amie d’enfance Catherine Le Disloquer, Maryvonne fut à l’initiative du planning familial dont le récent film (2013) de Marie Hélia "Les Chevalières de la table ronde" retrace l’histoire.

A lire aussi l’article d’Ouest-France que Noëlle Cousiné a rédigé en page Finistère

PDF - 857.9 ko
Ouest-France Maryvonne 17 juin 2014